page web bidonville expo

Archi DB - Sébastien Godret "bidonville, l'autre ville"  www.archi-db.com

TOKYO slum (37)

 Tokyo, la ville organique en héritage.

Que ce serait-il passé si la révolution industrielle s'était opérée dans une société basée sur la vie en communauté, des valeurs animistes ou qui croirait en la réincarnation?

Imaginons seulement quelque chose de différent. Une immersion dans les quartiers populaires et les derniers bidonvilles de Tokyo nous invite à voir la ville comme un métabolisme vivant, participatif et à échelle humaine. L'espace se développe de manière aléatoire et organique, comme un village. Le quartier est auto-géré, les habitats sont auto-construits et la nature est omniprésente. Les riverains se connaissent et pour eux l'espace a du sens. L'interaction qu'il existe entre homme, nature et habitat fait de la ville organique, « un village écologique ». Mais les habitants y vivent dans la précarité et les ressources manquent pour gérer durablement le quartier. Alors ils sont la cible des politiques de sécurisation et de verticalisation de Tokyo. Face à la ségrégation urbaine et aux contraintes socio-économiques auxquelles ils doivent faire face, les habitants fabriquent des solutions au quotidien. Ils recyclent, réparent, bricolent. Les bidonvilles sont des témoignages ambitieux qui déplacent les limites de l'habiter. De l'architecture informelle à l'esthétisme « wabi sabi », il n'y a qu'un pas.

Considérons le potentiel que ces formes urbaines alternatives proposent et dépassons nos tabous citadins. Qui sait, la ville moderne, le confort consumériste et l'accumulation de richesses ne sont peut-être pas le meilleur héritage possible pour les générations futures... Un village en mégalopole, est-ce possible?

Natacha Leroux - avant après conseil – juin 2011, Dijon.

TOKYO slum (41)TOKYO slum (23)

TOKYO slum (14)TOKYO slum (6)

TOKYO slum (2)TOKYO slum (24)

13825501TOKYO slum (39)

TOKYO slum (3)TOKYO slum (31)